#1 – La rencontre

La rencontre#1L’exercice du portrait est, avant tout, une histoire de rencontres. Rencontre entre le “portraitisé“, celui avec qui il s’entretient et plus tard avec le lecteur ou le spectateur.
La rencontre n’est jamais confortable. Elle est un jeu de miroirs qui renvoie des images aimables ou détestables et parfois les deux.
Qui n’a jamais été, touché, ému, secoué et même bouleversé par une rencontre ?
Qui ne s’est jamais fâché, brûlé, au contact de l’autre ? La rencontre déclenche l’amour, l’amitié mais aussi la colère et la haine. L’autre est perçu comme un ami ou un ennemi. En surface. Quand on cesse de rendre l’autre responsable de tous nos maux, il devient une source précieuse de savoir, et nous renvoie quantité d’informations.
Portrait va à la rencontre de celles et de ceux qui, ont compris, au fil de leurs expériences, le genre de vie qu’ils avaient envie de mener. Les auteurs, les photographes et les illustrateurs ont ainsi rapporté des récits de vie inspirants et des idées à partager. Mais la rencontre est-elle le fruit du hasard ? Pour Karla Suarez, dont nous publions un texte inédit, le hasard n’est pas l’oeuvre de forces obscures, inexplicables, mais dissimule « la matérialisation d’un désir autrement plus profond“ (1).
Rachèle Bevilacqua
(1) La Voyageuse, éditions Métailié


Correspondance imaginaire
Lettre à Dj Mehdi

Une lettre est écrite à une personne qui ne peut pas être contactée.
DJ Mehdi était un membre du collectif musical Ed Banger. Il est décédé le 13 septembre 2011. Il avait 34 ans.
Par Rachèle Bevilacqua • Illustration de Fiodor Sumkin


Songs in the key of life
An other side of Marc Trévidic

Marc Trévidic est juge d’instruction au pôle antiterrorisme.Il instruit, à charge et à décharge, l’enquête judiciaire. Il a ainsi rouvert les dossiers de l’attentat de la rue Copernic, perpétré en 1980, de l’assassinat des moines de Tibhirine, commis en 1996 et il a travaillé sur l’attentat de Karachi
de 2002. Marc Trévidic côtoie ce que l’homme peut faire de pire et il essaie de comprendre. Sa passion pour la musique semble l’aider. Portrait musical d’un magistrat en quête de vérité.
Par Julie Bonnie / Illustrations Tom Haugomat


Boule à facettes
Rokhaya Diallo – Une républicaine oecuméniste

Rokhaya Diallo est une militante féministe et antiraciste. Journaliste, elle réalise aussi des documentaires comme Les Marches de la liberté et donne des conférences. En 2007, elle cofonde l’association Les Indivisibles pour dénoncer les propos racistes tenus dans l’espace public et déconstruire les préjugés. Les conditions de la femme voilée et de la femme qui se prostitue se heurtent, plus que jamais, aux valeurs de la société française. Comment faire entrer ces réalités dans le débat public sans porter atteinte aux principes fondamentaux de laïcité et d’égalité entre hommes et femmes ? C’est dans cet espace que Rokhaya Diallo travaille.
Par Rachèle Bevilacqua / Photos Laurent Bochet


Parcours I
David Lazar- Anarcho-Rabbin

À l’âge de 18 ans, David Lazar s’installe en Israël et entre en religion auprès des juifs orthodoxes. Une décennie plus tard, il marie des couples homosexuels, reste au chevet des sidéens, se solidarise avec les transsexuels, écoute les Palestiniens et adopte une lecture féministe de la Torah. Il s’oppose ainsi aux interdits religieux. Récit de sa sortie de l’idéologie.
Par Olivier Truc / Photos Paolo Bevilacqua


Portfolio

Patrick Zachmann, membre de l’agence Magnum,-un portraitiste de reportage photographie les gens pour raconter leurs histoires et décrypter la sienne. Ses portraits s’inscrivent dans la durée et ne s’appréhendent pas comme des images isolées.
Par Rachèle Bevilacqua


Portrait de famille
Rowe Camp une colon i e de vacances

Rowe Camp, une colonie de vacances, installée dans le Massachusetts, accueille des adolescents et les aide à négocier le virage douloureux qui les mènera à l’âge adulte. Un âge où l’on est censé faire des choix et être responsable de ses actes. Jennifer Loeber y a passé de nombreux étés. Vingt ans plus tard, elle retourne à Rowe Camp pour documenter ce passage de vie et témoigner.
Par Adèle Ponticelli / Photos Jennifer Loeber


De la conversation
Theodore Zeldin – un homme heureux

Theodore Zeldin est historien. Il a enseigné à l’université d’Oxford où il a créé, en 2001, l’Oxford Muse, une fondation proposant des séances de conversation pour qui veut échanger sur les questions importantes qui traversent sa vie. Il a également publié Histoire des passions françaises, Les Françaises et l’histoire intime de l’humanité et De la conversation, trois livres qui, outre l’immense savoir dont ils sont porteurs, enchantent par l’évidence et le pragmatisme avec lesquels ils racontent que l’homme peut s’affranchir de ses peurs, de son enfermement, investir ses plaisirs pour se construire une vie plus apaisée. Rencontre avec un homme souriant.
Par Rachèle Bevilacqua / Photo Laurent Bochet


Si j’étais ….
Une nouvelle inédite de Claude Ponti

Claude Ponti est un auteur jeunesse. Il écrit pour les enfants ou plutôt aux enfants pour leur dire que les sales coups de la vie, la mort des grands-parents, les cauchemars n’ont pas le dernier mot. Mieux. Les enfants ont tous l’Imagination pour déjouer ces malheurs. Claude Ponti écrit, aussi, aux grands.
Illustrations de Icinori


Carnet de bord
Texte inédit de Karla Suarez

— Journal : Texte inédit d’une romancière voyageuse dans l’archipel des keys.


PARCOURS II
Étienne Klein l’homme qui observe le temps qui passe

Étienne Klein travaille sur le temps qui passe. Il essaye d’expliquer ce phénomène en physique. Physicien, directeur de recherches au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), docteur en philosophie des sciences, il dirige le Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (Larsim) du CEA. Malgré ce niveau de compréhension du monde, les questions sont toujours plus nombreuses. Aujourd’hui, il investit aussi l’écriture et les jeux de mots pour saisir un temps, un moment de l’existence.
Par Thomas B. Reverdy / Photos Stéphanie Dupont 


Portrait Américain
Gilles Elkaim, l’homme qui a choisi sa vie

En 2000, Gilles Elkaim quittait une vie presque tranquille de photographe conférencier pour une odyssée solitaire de quatre ans à travers la Sibérie. Ce voyage au bout de la nuit polaire l’a conduit à la rencontre des ethnies du froid – et de lui-même. Incapable de se réadapter à la vie tempérée, il s’est posé avec ses chiens de traîneau sur la rive d’un lac de Laponie. Guillaume Herbaut et moi l’avons rencontré dans son camp, Arktika, en Laponie finlandaise, où il initie des clients venus de France à la survie dans le grand froid. Éternel nomade, il prépare un nouveau voyage à travers l’océan Glacial Arctique.
Avec sept chiens pour seuls compagnons.
Par Charlie Buffet /Photos Guillaume Herbaut


Qui êtes-vous ?
Edwy Plenel

Edwy Plenel, journaliste politique, patron de presse, et désormais personnalité publique, a lancé en 2008 mediapart.fr, un site d’information sur le Net, qui montre que le quatrième pouvoir peut s’exercer sur la Toile. Le journalisme d’investigation donc, incarné par Carl Bernstein et Bob Woodward, Dustin Hoffman et Robert Redford, dans Les Hommes du président, se porte bien et fort heureusement. Pourtant, la façon dont Edwy Plenel défend ce métier questionne. Non seulement. Il semble aussi avoir une définition restrictive du journalisme. Réflexions.
Par Marc Fernandez / Photo Xavier Malafosse 


Une BD inédite de Fred Bernard
A la rencontre de Nino Ferrer

Fred Bernard,, auteur de BD, deux fois prix Goncourt jeunesse, aime raconter l’Homme et ce par quoi il est animé. En dressant le portrait des gens qui le touchent, il retrace aussi une façon de regarder, de vivre l’amour, l’amitié ou la famille. Aujourd’hui, il se raconte à travers le rôle que Nino Ferrer a joué dans sa vie d’auteur.


Voir les contributeurs (pdf – 265 Ko)